À la limite du stress…

Le sujet a fait surface dans une discussion des plus enrichissantes aujourd’hui: Est-ce que tu vis constamment sur la limite?

Prends l’exemple suivant: ton stress peut être comparé à une carte de crédit. Si la somme dûe sur ta carte est basse comparé à ta limite, alors tu es dans un environnement où c’est facile de s’adapter parce que tu as une marge de manoeuvre.

Si à l’opposé, tu vis constamment sur la limite, tu aura plusieurs situations où tu n’aura pas la capacité d’encaisser parce que ta limite va te bloquer toute transaction future…

Revenons au corps, si ton niveau de stress global est bas, tu peux réagir positivement dans plusieurs scénarios; si à l’opposé tu vis constamment sur la limite, tu peux t’attendre à être souvent réactif, irritable, agressif, avoir une grande réactivité émotionnelle et même jusqu’à tomber physiquement malade plus souvent…

Comme ta carte de crédit, tu peux augmenter la limite, mais le bon moment pour faire ça n’est certainement pas quand tu franchis régulièrement le seuil de cette limite. Les conséquences peuvent être désastreuses parce que pour augmenter notre capacité face au stress ça demande de s’exposer à différentes sources de stress « contrôlé », donc d’augmenter temporairement l’exposition au stress.

Imagine que t’as pas d’argent, tes cartes de crédit sont gonflées à bloc et tu vas essayer de rajouter un voyage de deux mois en Europe par dessus toute cette dette… Une catastrophe financière épique est probablement en préparation!

Prends conscience des différentes sources de stress qui peuvent affecter ton quotidien. Évalue la force d’impact de ces différentes sources sur ta vie.

Observe:

  • Ta physiologie:
    Est-ce que tu as des déséquilibres physiques qui augmentent la taxe du stress sur ton corps.
  • Ta biochimie:
    Est-ce que ton alimentation crée de l’inflammation dans ton corps?
    Est-ce que tu mange trop?
    Est-ce que tu bois beaucoup de café?
    Est-ce que tu prends des stimulants?
    Etc…
  • Tes besoins physiologiques de base:
    Est-ce que t’as bus de l’eau?
    Est-ce que tu as les bons nutriments?
    Est-ce que tu prends le temps de respirer?
    Est-ce que tu as bougé?
  • Tes relations:
    Est-ce que tu as des difficultés à communiquer avec certaines personnes autour de toi?
  • Ton environnement:
    Est-ce que tu as une charge toxique qui vient d’un fort environnement électro-magnétique? (Beaucoup de wifi autour, constamment le cellulaire à la main, près de lignes haute tension ou de tour cellulaire, etc.)
    Est-ce que ton air est pollué?
    Est-ce que l’eau que tu bois est polluée?
    Est-ce que tu es constamment exposé à des lumières bleues? (Fluorescents, leds, halogènes, etc.)
    Est-ce que ton environnement de travail te dérange?
    Est-ce que tu vis selon tes valeurs profondes?

Prendre conscience de ces différentes sphères est seulement un point de départ, mais ça donne des bonnes bases.

Quand tu aura pris le temps de voir la charge de stress de chacun des éléments précédents et identifié les sources les plus fortes de stress, commence à prendre des actions pour diminuer ton exposition à ces différentes sources.

Diminuer la pression et le bruit…

Quand tu aura avancé un peu dans cette démarche, on pourra discuter de la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *