Tabar***…

« C’est dans les moments les plus sombres qu’on a l’opportunité de découvrir qui on est vraiment… »

Je commence cette nouvelle série sur le blog pour partager mon expérience personnelle qui, en toute honnêteté, est bien loin d’être rose et facile. Ne m’y méprenez pas, je ne suis pas en train d’avoir un appel à la pitié pour flatter mon besoin d’attention; je sais où combler mes besoins d’attention. C’est seulement un médium pour potentiellement aider d’autres personnes qui peuvent être dans la même situation ou une situation similaire et qui a besoin d’inspiration pour continuer d’avancer.

On recule de quelques jours, jeudi 20 septembre 2018, une chicane éclate avec ma copine et on est tous deux d’accord que c’est la fin. Je pensais avoir une tête de cochon mais je crois avoir trouvé mon équivalent; ma copine a pris la décision de ne pas lâcher le bâton et je la remercie de l’avoir fait.

Quand tout va mal, quand tu sens que rien avance, quand même ton corps commence à te lâcher, quand ton compte en banque est vide et que les cartes de crédit s’accumulent (et que toutes les tentatives de consolidation de dettes ont échoué dans le passé) et que ta relation de couple est en train de s’évaporer…

 

En chiffres:

Le compte en banque: 101$

Les cartes de crédit: 19 463$

Ben oui, c’est une décision de se lancer en affaires et quand on prends une décision, on doit vivre avec les conséquences. Les investissements et l’apprentissage nécessaire a le potentiel de mettre n’importe qui au tapis dans les premières années, mais c’est aussi de là que les vrais vont faire surface. Je dis souvent que tu ne connais pas quelqu’un tant que tu ne l’a pas vu toucher le fond ou que tu t’es physiquement battu avec.

Être entrepreneur c’est une des voies de développement personnel les plus rapides, mais c’est aussi la plus intense et c’est sans pitié.

Hier, le 25, encore une autre discussion parce que je cherche à m’isoler, à éloigner n’importe qui proche de moi que je pourrais faire souffrir dans ma façon d’être et dans les problèmes financiers; je suis irritable, protecteur de ma personne seulement et tout autour me dérange parce que je le sens comme une résistance qui m’empêche de sortir de cette impasse.

Dans ce moment où j’ai touché un point profond est survenu une prise de conscience; c’est un des point positifs de ma personne, je suis très sensible et articulé sur pourquoi les choses ne fonctionnent pas, haha!

Le « self awareness » est une qualité en or…

La prise de conscience me fait réaliser que dans toute ma vie, j’ai toujours cherché à faire les choses seul parce que c’est dans cet environnement que j’ai grandi. Les adultes autour n’étaient pas là pour me supporter alors j’ai rapidement compris que j’étais la seule personne qui importe. C’est un beau couteau à deux tranchants parce qu’après ça, toute relation intime que tu essaie d’entretenir peut être perçue comme une nuisance à ton accomplissement ou ton bonheur. En plus, quand t’as besoin d’aide, t’aura pas la pensée de tendre la main vers des amis ou des mentors qui peuvent t’aider à changer ton point de vue pour continuer d’avancer.

Heureusement, dans ma grande conscience du pourquoi et du comment, j’ai APPRIS à changer pour arriver à persévérer dans ma mission d’apporter ma contribution sur le monde.

Aujourd’hui une amie m’a demandé si j’étais équilibré, si toutes les expériences que je fais avec mon corps sont saines (elle a vu passer mon expérience récente avec le jeune de 60h). Ma réponse a été systématique, j’opère d’un environnement de conscience et d’expérimentation pour sortir des habitudes malsaines, préprogrammées et malgré que certaines choses peuvent paraître intenses pour le commun des mortels, je trouve très révélateur pour découvrir qui je suis, comment je réagis dans des conditions extrêmes et ensuite comment développer les bons outils pour intervenir quand la marde va réellement pogner dans le fan.

Alors, est-ce que je suis fou on simplement sur mon propre chemin de développement personnel?

Je sais où je vais,

Je ne suis pas une brebis égarée,

Je connais l’impact que je veux avoir dans ce monde,

Je dois seulement évoluer pour apporter ma vraie contribution,

Et le changement peut en effrayer quelques-uns…

Mais je remercie ceux qui sont sensibles, ouverts et qui restent dans la cuisine malgré la chaleur intense.

Ça prend une pression et une chaleur inimaginables pour créer un diamant à partir d’un vulgaire morceau de charbon. L’autre chose que ça prend?

De la patience…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *