Minute Mobilité #011 – La flexibilité dynamique

 

« L’expression de ta flexibilité est en corrélation directe avec le temps que tu y accorde. »

Encore un sujet de flexibilité, mais cette fois-ci on tombe dans le côté dynamique de la force. Si on se fait une petite revue des 2 premières classes et leur sous classes on a :

-Étirements Statiques
Actifs/passifs

-Étirements Dynamiques
Actifs/passifs

Ici on va discuter plus du dynamique actif vu que c’est notre propre force qui nous amène dans les positions. Donc par définition l’étirement dynamique actif c’est un étirement où on explore l’amplitude de mouvement à l’aide de notre propre force. La question pour le momentum est légitime si l’on considère que si l’on veut aller tranquillement dans le balancier, l’effet sera plus ressenti dans la contraction des agonistes alors que lorsqu’on utilise le momentum, on ressentira plus l’étirement des antagonistes.

Dans la vidéo je mentionne que la plus grande qualité d’un muscle est sa capacité à relâcher. Imaginez l’image suivante : un moine shaolin est très détendu avant de pouvoir effectuer des mouvements d’une rapidité incroyable. Bruce Lee est un autre excellent exemple; sa capacité à générer beaucoup de force et de vitesse étaient des effets de son travail sur le relâchement musculaire.

Quand on regarde du côté de la neurologie, ça suit la même vague : un muscle va avoir un tonus musculaire de base avant même d’avoir reçu une commande de mouvement. C’est la qualité des entrées sensorielles (#tactile #vestibulaire #proprioception – Tu te souviens de la MM#010?) qui enverra l’information à différentes parties du cerveau pour aboutir au motoneurone antérieur pour faire relâcher la tension musculaire afin qu’il puisse y avoir contraction.

C’est sur ces principes que les étirements dynamiques deviennent super intéressants à faire comme échauffement : en travaillant le continuum de contracté/étiré, on stimule et réveille différents récepteurs sensoriels à l’intérieur des muscles, tendons et capsules pour nous aider à avoir un meilleur timing de contraction et une meilleure souplesse en action.

***Différence à noter! Je fais une distinction entre mobilité articulaire et flex dynamique dans le sens que la mobilité est spécifique à l’articulation et la flex dynamique est plus une question de travailler une amplitude multisegmentaire, malgré que les deux puissent se ressembler.

Bon allez – Grouille avant que ça rouille!

Hey ils étaient pas complètement fous sur celle là!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *