Minute Mobilité #008 Pourquoi je progresse pas?

 

« If it doesn’t challenge you, it doesn’t change you! »

Pourquoi je ne vois pas de progression quand que fais mes étirements?

Les raisons peuvent être multiples mais dans les principales, on peut retrouver

  1. Pas assez d’étirements ou pas les bons étirements.
  2. Trop d’étirements.
  3. Pas au bon moment.

Si on passe en revue chacun des points :

1. Pas assez d’étirements ou pas les bons étirements.

Ce que je veux dire par là et c’est ce qui arrive le plus souvent : tu t’entraînes 4-5 fois par semaine, ce qui équivaut généralement à 4-6h d’entraînement dépendamment de la durée de tes entraînements. Dans ton stretching tu vas faire un maigre 5-15 minutes ici et là ce qui fait qu’au final, ton volume d’entraînement est de 4h d’entraînement pour 1h de mobilité… Ça c’est si t’est vraiment assidû parce qu’en général c’est beaucoup moins que ça!!!

Dans le même ordre d’idée, si dans ta sélection d’exercices pour t’étirer tu y vas toujours avec du petit stretching passif, la stimulation est pas assez forte pour créer un changement. Relis la ligne d’intro : « If it doesn’t challenge you, it doesn’t change you! » C’est assez simple comme concept.

2. Trop d’étirements.

À l’autre opposé du spectre de personnes qui s’entraînent, on peut retrouver ceux qui s’étirent vraiment tout le temps. Je vois deux problèmes avec ça.

Le premier : à vouloir trop t’étirer, tu en viens à créer de l’inflammation et de l’irritation au niveau de tes tissus ce qui, by the way, est jamais une bonne chose. Si le feu est pris dans ta maison, commence par arrêter de mettre du gaz dessu!

Le deuxième : si tu as une dysfonction, si tu as un problème, cette tension est probablement là pour faire en sorte que ton corps peut continuer de faire ses mouvements. C’est ce qu’on appelle un mécanisme de compensation. Enlève lui cette béquille là et c’est courir après les problèmes parce que tu ne lui offre pas d’autres options. Dans ces cas là, c’est récidive après récidive de tension qui sont toujours de retour parce que la CAUSE de la tension est pas adressée.

3. Étirements au mauvais moment.

Je ramène le point 1, si tu fais juste un peu de stretching à la fin de ton entraînement, le bruit, la stimulation de ton entraînement est assez forte que le stretching est comparable à un chuchottement dans une scierie, c’est certain que c’est comme si ça existait pas parce que le bruit autour est beaucoup trop fort! Ce que tu dois considérer alors est d’avoir une prériode de temps réservée exclusivement à ton entraînement de flexibilité pour que ton corps puisse comprendre ce que tu lui demandes!

 

Alors soit plus réfléchi sur tes façons d’appliquer ces concepts et tu risque d’avoir beaucoup plus de succès dans ta pratique!

Continue de bouger et on se reparle bientôt!

« S’améliorer est un choix.
Bien gérer ses priorités c’est s’assurer de pouvoir continuer de jouer pendant longtemps. »

One thought on “Minute Mobilité #008 Pourquoi je progresse pas?

  1. Charles, tu fais un maudit travail de vulgarisation. C’est inspirant de te voir. On a un sérieux besoin de plus de personne comme toi pour remettre les pendules à l’heure concernant les mythes de l’entraînement!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *